Ne dit-on pas que l'on retourne souvent à ses premières amours ?

Quand notre vie est bouleversée par un tragique événement on a tendance à se reconstruire en laissant derrière nous le passé, parce qu'on sait que rien ne sera plus jamais pareil et que très certainement c'est ce qu'il y a de plus sain à faire pour nous permettre de faire le deuil de ce que nous avions projeté, de ce qui aurait pu être, de ce qui aurait dû être...

Je savais que je devais continuer de me challenger et c'est tout naturellement que la compétition s'est imposée à moi.

Quel plaisir j'ai ressenti tout au long de ces dernières années à me battre, me dépasser et à récolter le fruit de mon travail, parfois même plus encore que je n'aurai osé l'espérer.

Aujourd'hui pourtant une évidence c'est imposée à moi. Ce que je suis au fond de mon âme n'a pas changé et le monde de la compétition est très loin de celui du cirque, de l'acrobatie et de tout ce monde artistique qui fait partie de mon ADN.

Je me sens privilégiée par la vie parce que j'ai le choix, le choix de laisser les compétitions de coté et de retourner à ce qui m'anime depuis toujours, ce qui me fait vibrer.

Un nouveau défi, une nouveau départ encore, de nouveaux bonheurs en perspective...

Et, comme à chaque fois, je suis soutenue, je ne pars pas dans une aventure en solitaire bien au contraire, j'emmène mon équipe et surtout je t'embarque toi, mon public.

Alors prêts ?


 

Hand

stand